illumination


illumination

illumination [ i(l)lyminasjɔ̃ ] n. f.
• 1361; lat. illuminatio
I
1Théol. Lumière extraordinaire que Dieu répand dans l'âme d'un homme. Par l'illumination du Saint-Esprit.
2Cour. Inspiration subite, lumière soudaine qui se fait dans l'esprit. idée, 1. trait (de génie); flash(fig.). « une découverte suppose une illumination d'abord, puis l'ordonnance la plus sévère » (Duhamel) .
II(XVIe) Concret
1Cour. Action d'éclairer, de baigner de lumière; résultat de cette action. éclairage, éclairement. Illumination d'un monument. Spécialt Les illuminations du 14 Juillet. Ensemble de ces lumières.
2(sens anc., repris à l'angl. « enluminures ») Les « Illuminations », recueil de poèmes en vers et en prose d'Arthur Rimbaud.
⊗ CONTR. Obscurcissement.

illumination nom féminin (latin médiéval illuminatio, -onis) Action d'illuminer, d'éclairer abondamment un édifice, une ville, etc., le plus souvent pour le mettre en valeur ; fait d'être illuminé : L'illumination des fontaines de Rome. Inspiration, intuition soudaine qui procure à quelqu'un la révélation d'une vérité, la réponse longtemps cherchée à une question : Les illuminations du poète. Grâce de Dieu éclairant l'intelligence et qui donne la science des choses de la foi. ● illumination (citations) nom féminin (latin médiéval illuminatio, -onis) André Dhôtel Attigny 1900-Paris 1991 Une science subtile de l'égarement illuminera les plus humbles choses. Rhétorique fabuleuse Cahiers du Sud Antoine de Saint-Exupéry Lyon 1900-disparu en mission aérienne en 1944 L'illumination n'est que la vision soudaine, par l'Esprit, d'une route lentement préparée. Pilote de guerre Gallimard

illumination
n. f.
rI./r
d1./d THEOL Grâce divine qui procure connaissance et amour surnaturels.
d2./d Fig. Inspiration soudaine et extraordinaire.
rII./r
d1./d Action d'illuminer; son résultat. Illumination des monuments.
d2./d (Plur.) Lumières qui décorent une ville lors d'une fête.

⇒ILLUMINATION, subst. fém.
A. — 1. a) Vieilli. Fait d'éclairer (quelque chose) d'une vive lumière. Synon. éclairage, éclairement. Le gaz, resté aux météores, ne fournissait point encore l'illumination de nos théâtres et de nos rues (CHATEAUBR., Mém., t. 4, 1848, p. 604). Fermant la fenêtre comme à regret sur la jaune illumination de l'orage alors à son paroxysme (GRACQ, Argol, 1938, p. 176).
P. métaph. L'illumination successive et errante de zones assombries de mon passé faisait de moi un être dont le suprême bonheur eût été de rencontrer Legrandin (PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p. 820).
b) État de quelque chose qui est éclairé d'une vive lumière. Synon. éclairage. On ne voyait pas les globes de gaz eux-mêmes, mais, par-dessus la palissade, l'étrange illumination des marronniers (GIDE, Si le grain, 1924, p. 356). D'ordinaire Angélina ne s'attardait pas, le matin, à observer autour d'elle. Mais levant la vue elle demeura éblouie devant l'illumination du ciel (GUÈVREMONT, Survenant, 1945, p. 232). Elle resta ainsi (...) jusqu'à ce que la brusque illumination d'une gare traversée à grande vitesse l'eût tirée de son rêve confus (BERNANOS, Mauv. rêve, 1948, p. 984).
2. En partic.
a) Fait d'éclairer (quelque chose) par des dispositifs lumineux et en grand nombre. L'illumination de Notre-Dame. L'illumination de cet hôtel est brillante (Ac.). Le soir, illumination chez Mme de Staël (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 1035). Alors il y eut de grandes réjouissances (...) dans l'illumination des flambeaux, au son des harpes, sur des jonchées de feuillages (FLAUB., St Julien l'Hospitalier, 1877, p. 80) :
1. Et ainsi en va-t-il de nos grands hommes. Ils ont eu leur époque, leur jour, leur illumination, lampions, drapeaux, discours, mais eux pensent durer indéfiniment et, qu'après eux, tout est fini.
CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 204.
b) Gén. au plur. Décorations lumineuses qu'on allume en signe de fête. Les illuminations du 14 juillet, de fin d'année; rues décorées d'illuminations. Ce sont les quartiers de commerce où les illuminations ont été les plus nombreuses et les plus brillantes (DELÉCLUZE, Journal, 1827, p. 440). Un ciel mauve, où les lueurs des illuminations mettent comme le reflet d'un immense incendie (GONCOURT, Journal, 1889, p. 970).
B. — Au fig.
1. État de quelque chose qui est comme éclairé d'une vive lumière. Elle avait sur les traits un épanouissement de vie, une illumination de bonheur (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Yvette, 1884, p. 491). Quelque chose nous attendait dans l'ombre future, quelque chose qui nous révélerait à nous-mêmes peut-être dans l'illumination d'un dernier instant avant de nous anéantir (SARTRE, Sit. II, 1948, p. 243).
2. Apparition soudaine à l'esprit d'une idée qui jette une clarté nouvelle (sur telle ou telle question). Synon. inspiration. Illuminations du poète, du chercheur; avoir l'esprit traversé par une illumination; comprendre par illuminations. Ce général semblait agir par de soudaines illuminations (Ac. 1878-1935). Alors il eut une illumination. C'était de visiter à pied, chaque dimanche, les environs de Paris et même certaines parties de la capitale qu'il ne connaissait pas (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Dimanches bourg. Paris, 1880, p. 286). Henri resta décontenancé; ça ne lui plaisait pas cette idée, pas du tout. Brusquement, il eut une illumination. « C'est un coup monté! » (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 374) :
2. Et soudain, elle eut une illumination. « C'est Jacqueline, c'est la fille de Jean, pensa-t-elle avec colère. Il est amoureux d'elle, il veut l'épouser. C'est pour cela qu'il m'écarte... »
DRUON, Gdes fam., t. 2, 1948, p. 237.
[Avec un compl. indiquant la nature de l'illumination] Cependant, mue par une singulière illumination de prudence, elle retira du feu le côté de la lettre qui n'était pas écrit, prit les cinq premières lignes (...) et les cousit dans le bas de sa robe (BALZAC, Tén. affaire, 1841, p. 219).
3. THÉOL. Fait d'être touché par la lumière divine. Une illumination divine (Ac.). Par illumination du Saint-Esprit (Ac.). Sœur Blandine attendait de trouver l'illumination de la grâce par ses propres moyens (JOUVE, Paulina, 1925, p. 171). Et, brusquement, pour en finir : — C'est à ce moment que j'ai reçu cette grâce, cette illumination dont j'ai parlé. Pour l'autre rencontre... (BERNANOS, Soleil Satan, 1926, p. 217).
Prononc. et Orth. : [il(l)]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1370-72 relig. (ORESME, Ethiques, éd. A. D. Menut, 504); 2. « action d'éclairer, de répandre la lumière » (AMYOT, Nic., 42 ds LITTRÉ); 3. av. 1611 (LESTOILE, Journal, an 1608 ds GDF. Compl. : un grand festin, des illuminations). Empr. au b. lat. illuminatio « action d'éclairer », spéc. ds la lang. chrét. « action de rendre clair, évident, lumineux; lumière, guide, inspiration; éclat, lumière, apparition ». — Le titre du recueil d'A. Rimbaud, Les Illuminations [sous-titre painted plates] (1873-75) est empr. à l'angl. illumination « enluminure, gravure coloriée » (dep. 1678 ds NED; lui-même empr. au fr. illumination « id. », sens relevé dep. 1636 par FEW t. 4, p. 561a, encore recensé par les lexicographes du XIXe s.), v. p. XI de l'éd. de A. Py. Fréq. abs. littér. : 442. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 443, b) 571; XXe s. : a) 537, b) 872.

illumination [i(l)lyminɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1361, Oresme; lat. illuminatio, du supin de illuminare, → Illuminer.
———
I
1 Relig. Lumière extraordinaire que Dieu répand dans l'âme d'un homme. || Par l'illumination du Saint-Esprit. || Illumination divine. || L'illumination de la foi, que procure la foi (→ 2. Farce, cit. 8).
1 Cette illumination que Dieu ne leur refuse point et qu'il leur accorde par bonté (…)
Nicole, Essais, in Littré.
2 Alors, par une soudaine illumination, elle se sentit si éclairée et tellement transportée de joie (…)
Bossuet, Oraison funèbre d'Anne de Gonzague.
2 Cour. (Une, des illuminations; collectif l'illumination). Inspiration subite, lumière soudaine qui se fait dans l'esprit. Découverte; idée, trait (de génie); inspiration. || Illuminations du chercheur (→ Griser, cit. 10), du poète.
3 L'un (Turenne) paraît agir par des réflexions profondes, et l'autre (Condé) par de soudaines illuminations.
Bossuet, Oraison funèbre de Louis de Bourbon.
4 Je connais plusieurs autres exemples de ces illuminations de l'esprit, succédant à de longues luttes intérieures, à des tourments analogues aux douleurs de l'enfantement. Tout à coup la vérité de quelqu'un se fait et brille en lui. La comparaison lumineuse s'impose, car rien ne donne une image plus juste de ce phénomène intime que l'intervention de la lumière dans un milieu obscur où l'on ne pouvait se mouvoir qu'à tâtons. Avec la lumière apparaît la marche en ligne droite et la relation immédiate des coordinations de la marche avec le désir et le but. Le mouvement devient une fonction de son objet. Dans les cas dont je parlais, comme dans celui de Descartes, c'est toute une vie qui s'éclaire, dont tous les actes seront désormais ordonnés à l'œuvre qui sera leur but. La ligne droite est jalonnée. Une intelligence a découvert ou a projeté ce pour quoi elle était faite : elle a formé, une fois pour toutes, le modèle de tout son exercice futur.
Valéry, Variété V, p. 217.
5 Une illumination soudaine semble parfois faire bifurquer une destinée. Mais l'illumination n'est que la vision soudaine, par l'Esprit, d'une route lentement préparée.
Saint-Exupéry, Pilote de guerre, p. 67.
6 Il faut avoir vécu dans les laboratoires pour comprendre qu'une découverte suppose une illumination, d'abord, puis l'ordonnance la plus sévère.
G. Duhamel, Manuel du protestataire, p. 136.
———
II (XVIe). Concret. Cour. Action d'éclairer, de baigner de lumière; résultat de cette action. Éclairement; éclairage. || L'illumination de la terre par le soleil. || Illumination d'un monument, d'un château historique avec des projecteurs. || L'illumination de Notre-Dame de Paris. || Illumination à giorno. || L'illumination d'un monument, d'un parc par des projecteurs.(Vx). || L'illumination de Paris sous Louis XIV (→ Fanal, cit. 7).
7 (…) des centaines de lustres descendaient du plafond en constellations ignées au milieu d'une brume phosphorescente. Et toutes ces clartés, croisant leurs rayons, formaient la plus éblouissante illumination a giorno qui ait jamais fait tournoyer son soleil au-dessus d'une fête.
Th. Gautier, Voyage en Russie, p. 140.
8 Cependant la lune se levait à l'Est… La pointe des grands hêtres, la première, s'illumina; il passa un soupçon de brise dans leurs feuilles délicates; la clarté baigna d'autres branches et enveloppa d'autres frondaisons. De l'Est glissait en nappes bleuâtres et lentes l'onde magnétique de l'aube lunaire. Par ma fenêtre je voyais l'illumination progressive des feuillages, et de l'ombre sortir des ombres inconnues, à l'apparition de cette clarté.
H. Bosco, Un rameau de la nuit, p. 138.
Spécialt. Action d'illuminer occasionnellement par de nombreuses lumières décoratives; résultat de cette action. || Faire des illuminations un jour de fête (cit. 12). || Les illuminations d'un spectacle « son et lumière ». || Illuminations prévues pour le 14 juillet. || Illuminations aux lampions, au gaz, à l'électricité (Académie). Ensemble de ces lumières. Lumière (→ If, lampion, lanterne, girandole, fontaine lumineuse…). || Les illuminations d'une place, d'une rue. || On apercevait les illuminations de la fête dans le lointain.
9 On fit des illuminations à toutes les fenêtres (…)
Voltaire, Hist. de Charles XII, 7, in Littré.
10 L'illumination, cachée sous les feuillages, ne donnait que la faible lumière d'un beau clair de lune (…)
Mme de Genlis, Mlle de La Fayette, p. 283, in Littré.
10.1 Chaque soir, une illumination électrique fait de Nuage-Palace une sorte d'astre dont le rayonnement fantastique s'aperçoit à dix lieues à la ronde, et attire magnétiquement, pour ainsi dire, tout ce que Paris renferme de viveurs, d'oisifs, d'étrangers en quête de distractions.
A. Robida, le Vingtième Siècle, p. 45.
11 (…) la veille du quatorze juillet, elle est venue me chercher (…) et nous sommes parties; sans manger, pour avoir plus le temps de voir les bals, les illuminations, les retraites aux flambeaux.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. IV, XXI, p. 225.
———
III (Sens ancien, repris à l'angl.; cf. Verlaine, Lettre à Sivry, 27 oct. 1878 : « Les Illuminécheunes »; angl. illumination « enluminure », de to illuminate « enluminer »). || Les Illuminations, recueil de poèmes en vers et en prose d'A. Rimbaud, où « Illuminations veut dire Enluminures (Painted plates). Rien d'autre » (Étiemble et Y. Gauclère).
12 Le mot Illuminations est anglais et veut dire des gravures coloriées — coloured plates : c'est même le sous-titre que M. Rimbaud avait donné à son manuscrit.
Verlaine, Préface à l'édition originale des Illuminations.
CONTR. Obscurcissement, obscurité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Illumination — may refer to:*Illumination (lighting), the use of light sources *Illumination (image), the use of light and shadow in art *Illumination (manuscript), the artistic decoration of hand written texts *Global illumination, algorithms used in computer… …   Wikipedia

  • illumination — Illumination. s. f. v. Action par laquelle on illumine. L illumination de la terre par le soleil. Il n est guere en usage au propre. Il sign. fig. Inspiration. Une illumination divine. par illumination du saint Esprit. C est aussi un terme… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Illumination — Illumination(en) bezeichnet: Illumination (Beleuchtung), das Anstrahlen oder Leuchten Lassen insbesondere von Gebäuden, Sälen, Gärten etc. bei feierlichen Gelegenheiten eine Erleuchtung, metaphorisch die geistige beispielsweise durch eine Idee,… …   Deutsch Wikipedia

  • Illumination — Álbum de Tristania Publicación 30 de Enero, 2007 Grabación Marzo / Abril, 2006 (Woodhouse Studios, Hagen, Alemania) Género(s) Metal gótico …   Wikipedia Español

  • Illumination — Illumination …   Википедия

  • Illumination — Il*lu mi*na tion, n. [L. illuminatio: cf. F. illumination.] 1. The act of illuminating, or supplying with light; the state of being illuminated. [1913 Webster] 2. Festive decoration of houses or buildings with lights. [1913 Webster] 3. Adornment… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Illumination — Sf Beleuchtung, Ausmalung per. Wortschatz fach. (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. illumination, dieses aus ml. illūminatio, zu ml. illūmināre erleuchten , zu l. lūmen Licht .    Ebenso nndl. illuminatie, ne. illumination, nschw.… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • illumination — [n1] light; making light beam, brightening, brightness, brilliance, flame, flash, gleam, lighting, lights, radiance, ray; concepts 620,624 Ant. darkness, dimness illumination [n2] clear understanding awareness, clarification, edification,… …   New thesaurus

  • illumination — [i lo͞o΄mə nā′shən] n. [ME illumynacyon < OFr illumination < LL illuminatio] 1. an illuminating or being illuminated; specif., a) a lighting up; supplying of light b) clarification; explanation c) enlightenment; instruction d) decoration… …   English World dictionary

  • Illumination — (v. lat.), eine nächtliche Beleuchtung öffentl. Plätze, Gärten, einzelner Gebäude etc., od. ganzer Städte durch Kerzen od. Lampen, durch Erleuchtung der Fenster, mit Lampen behängte Bogen u. Gerüste, Gemälde, Inschriften etc., brennende… …   Pierer's Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.